04/04/2016

On n'avait pas la fraise !

Championnat U15 : Wépion – Floreffe

Un cocktail de sentiments !

motive2.jpgA 4 matches de la fin du championnat, nous nous rendions à Wépion pour une confrontation sur laquelle je fondais beaucoup d’espoir. Une occasion d’engranger enfin nos premiers points. Pour pallier aux absences des vacanciers et malades, j’avais fait appel à deux U13 : Devon & Vincent. Tous les joueurs s’étaient appliqués lors de l’échauffement d’avant match et les troupes me paraissaient motivées lors de leur montée sur le terrain…

lazy.jpgIl est toutefois bien vite apparu que ma ligne défensive était en mode cassoulet-choucroute et pédalait dans la panade ! Une léthargie inexplicable en ce début de printemps où la sève devrait monter ! Au lieu de se placer rapidement, ils offraient le spectacle désolant de marcheurs du dimanche qui semblaient profiter des doux rayons d’un soleil printanier ! Une reconversion défensive beaucoup trop lente donc mais également un nombre invraisemblable de duels perdus et un placement souvent folklorique, malgré mes consignes. Heureusement, Martin veillait au grain et, avec vivacité, devait souvent intervenir dans l’urgence. Tanguy n’était pas en reste et, égal à lui-même, n’hésitait pas à « faire le ménage » tout en essayant de construire le jeu.

La ligne médiane n’était pas moins chaotique. Romain, d’habitude si vif et inspiré, n’a pas apporté l’étincelle que j’attendais. Même constat pour Théotime qui a rarement pu tirer son épingle du jeu. Sur l’aile droite, Vincent (U13) n’a nullement démérité, loin de là. Seule éclaircie dans la brume, Noaman, très fougueux et combatif qui n’a eu de cesse de porter le danger vers l’avant en distillant de bons ballons ou en tentant de tirer au but.

devon.jpgEn ce qui concerne l’attaque, nous avons éprouvé des difficultés à gagner nos duels, à prendre notre adversaire de vitesse. Et lorsque c’était le cas, face au gardien, quel manque de lucidité ! Par 3 fois, Albert s’est retrouvé seul devant le but et, plutôt que de placer ou feinter, a choisi l’option du missile… sur le gardien ! Heureusement, Devon, ne tenait pas en place. Certes, il s’est plusieurs fois laissé piéger par le hors- jeu (c’est un U13 !) mais il a pesé sur la défense adverse.

Rien à reprocher à notre gardien, Guillaume – sinon qu’il doit être plus présent dans son rectangle sur les corners – qui a réalisé les arrêts nécessaires et me satisfait de plus en plus entre les perches ! Quelle progression également dans ses dégagements !

Pour la petite histoire, nous sommes menés 2-0 après 30 minutes mais Devon réduit le score avant le repos et nous permet d’espérer... Nous encaissons ensuite un 3e but mais Noaman, d’un superbe lobe, nous redonne espoir, avant le coup fatal… 4-2, score final !

mixfeel3.jpgUn cocktail de sentiments… A l’entame du match, j’étais très optimiste, persuadé que mes joueurs étaient capables d’un « exploit ». Durant la rencontre, j’étais tantôt en colère tantôt dépité face à la nonchalance et au déchet technique dans le chef de certains joueurs mais confiant et fier face à certaines circulations de balle. L’espoir revenait à chaque but inscrit mais au coup de sifflet final, c’étaient plutôt le découragement voire le dégoût qui ont pris le dessus.

J’ai passé une très mauvaise nuit ! Et dimanche, je suis allé voir un match de P3… Un match à 6 points… Malheur au vaincu ! Là, je me suis rendu compte à quel point un enjeu peut tétaniser une équipe. C’était très mauvais, certains joueurs étaient méconnaissables, le jeu brouillon, désordonné, le placement anarchique… Et là, j’ai relativisé notre défaite de la veille, j’ai repensé aux belles actions qui avaient été développées, aux vibrations que j’avais ressenties,  et l’équipe m’a terriblement manqué ! J’ai alors repensé à une phrase célèbre de Boileau : «  Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : polissez-le sans cesse et le repolissez »…

RDV mardi, pour l’entraînement, le sourire aux lèvres !

17:51 Écrit par hookies |  Facebook

Les commentaires sont fermés.